Les moustiques ont envahi la France




La France est envahie par les moustiques, notamment par le moustique tigre (appelé Aedes albopictus).
Que savons-nous sur ces moustiques et comment s’en protéger sont les questions auxquelles nous allons répondre !

Les moustiques tigres ont infestés nos régions par le Sud-Est

La présence du moustique tigre dans le Sud Est de la France remonte à 2004 avec une arrivée massive de moustiques en provenance de l'Est. Depuis sa présence sur le territoire français ne cesse de s'accroître.

Portrait des moustiques les plus rencontrés en particulier dans le Sud-Est de la France.

Un article du Docteur Delaunay (parasitologue – entomologiste à Nice) paru sur le site du WIM (Woman Institue of Monaco) retrace l'historique de l'apparition du moustique tigre dans notre région et dessine aussi le portrait des moustiques les plus fréquemment rencontrés.
La lutte contre les moustiques est nécessaire pour nous prémunir de leurs nuisances comme les piqûres mais aussi et surtout pour éviter la transmission de certaines maladies. En effet, les moustiques sont de véritables vecteurs de parasites à l'origine de pathologies infectieuses rencontrées le plus souvent dans les zones tropicales. Parmi ces maladies prenons le cas de la dengue, le paludisme ou le chikungunya véhiculés par les moustiques.
Dans son article le Docteur Delaunay fait d'ailleurs un zoom sur deux pathologies transmises par le fameux moustique tigre (Aedes albopictus), à savoir la dengue et le chikungunya.
La période d’incubation de ces maladies est en moyenne de 4 à 7 jours.

La dengue a, le plus souvent, l’aspect d’un syndrome grippal mais il existe aussi une forme rare mais sévère appelée dengue hémorragique.

Le chikungunya se manifeste par une forte fièvre, des maux de tête et de violentes douleurs musculaires et articulaires aux poignets, chevilles et phalanges qui peuvent persister plusieurs semaines, voire des mois.
Les personnes atteintes ne sont pas contagieuses (ni par contacts, ni par le biais des postillons).
A titre exceptionnel, les moustiques tigres de la région sud-est peuvent transmettre ces deux maladies à la condition qu’ils aient préalablement aspiré du sang déjà infecté par les parasites ou les virus. Heureusement, toute une organisation basée sur les médecins et les agences de santé permet de détecter au plus vite ces cas rarissimes et bloquer tout risque d’amplification de la maladie.
En cas de fièvre durant l’été, il ne faut pas hésiter à aller voir un médecin qui saura établir un diagnostic et assurer une prise en charge.

Comment se protéger des moustiques ?

La prévention pour éviter la présence de moustiques et au pire éviter leur amplification

Se prémunir de la prolifération des moustiques permet d’enrayer leur expansion et donc leurs nuisances. Et pour agir il convient de connaître les habitudes des moustiques, de prendre connaissance du fonctionnement du moustique, de son mode de vie et de son cycle de reproduction. Par exemple pour le moustique Tigre la femelle pond ses œufs dans les eaux stagnantes, et 5 à 6 jours suffisent aux œufs pour devenir moustiques. Or ces eaux stagnantes sont engendrées par l’Homme (flaques d'eau, seaux ou arrosoirs remplis d'eau dans les jardins, assiettes et soucoupes sous les pots de fleurs, etc...). Il suffit donc dans un premier temps d’éliminer les sources d’eaux stagnantes, en bref tous les récipients permettant de recueillir l’eau. En limitant la présence d’eau stagnante vous limitez la ponte des moustiques femelles ! Ainsi le cycle de reproduction du moustique est enrayé.

Il est à noter que seule une action collective permet de diminuer significativement la présence des moustiques et du moustique tigre en particulier.

Les répulsifs pour éviter qu’ils ne s’approchent

Pour les quelques moustiques qui réussissent à se multiplier plusieurs produits anti-moustiques peuvent être achetés en pharmacie et parapharmacie. Tout d’abord les divers sprays répulsifs à appliquer sur la peau ou les vêtements.

Mais aussi de nombreuses innovations apparaissent chaque année comme les lingettes imbibées, les Roll’On pour faciliter l’application du répulsif et les nombreux bracelets.


Les protections vestimentaires pour éviter qu’ils ne piquent

Si les répulsifs ne suffisent pas la protection mécanique est alors le rempart idéal. Les manches longues et les pantalons sont de rigueurs… même l’été !

Que faire si le moustique a réussi à piquer ?

Les soins et appareils pour soulager les douleurs et démangeaisons provoquées par la piqûre du moustique et l’inoculation de sa salive.

Vous pouvez par exemple retrouver l’appareil soulageant les piqures de moustique de façon instantanée.


Très simple et rapide d'utilisation, cet appareil chauffe les zones de piqûres d'insectes pour un soulagement immédiat et efficace (Efficacité prouvée cliniquement).

L'application immédiate après la piqûre permet sous l'effet de la chaleur de casser les protéines à l'origine des démangeaisons et de la réaction inflammatoire. C'est la raison principale pour laquelle cet appareil chauffant soulage immédiatement et surtout sur le long terme !



N'hésitez pas à nous laisser un commentaire ou un témoignage sur vos solutions pour lutter contre les moustiques. Merci !

Sources : 
Lire aussi : 



Vidéo du cycle de vie du moustique tigre : 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les genouillères en cas d'arthrose du genou

Bien choisir ma genouillère

Les attelles d'immobilisation du genou